croisières


ANDRIEU, En canots sur les traces de Marquette, Julliard, 1954 (la Bibli du Canoe)

En canots sur les traces de Marquette

 

 

Philippe ANDRIEU

1954

 

Ed. Julliard, 1954 (256 p)

 

Le premier récit édité de l'expédition canoë de l'équipe "Marquette" au Canada et aux Etats-Unis en 1948. Quatre Français (Philippe Andrieu, Jean Raspail, Jacques Boucharlat, Yves Korbendeau) se lancent sur le parcours de près de 5 000 km réalisé en 1673 par le père Marquette (1er Français connu à le faire) et Jolliet (un Canadien). Ces derniers partaient à la conquête de l'ouest pour trouver un passage vers la Chine pour le compte de Louis XIV. Il a remonté le Saint-Laurent, les grands lacs et descendu tout le Mississippi pour la première fois. Il avait "découvert" la Louisiane. Il leur a fallu six mois et demie. Cette équipe n'est pas expérimentée : ils ont appris sur le tas à remonter face au courant, descendre dans le sens du courant, portager, passer à la cordelle, naviguer sur lac.

C'est un récit orienté navigation, que les digressions historiques n'encombrent pas.

 

Voir plus bas, Raspail 2004 pour un autre récit de cette même expédition.

 


ATHIAS, Aux sources du Canada, 2007 (la Bibli du Canoe)

Aux sources

du Canada

 

Vincent ATHIAS

2007

 

Ed. Cheminements, 2007 (234 p)

 

En 2003 cinq Français sont les premiers à suivre les traces de Douglas (botaniste écossais) et sa traversée du Canada en 1827, de Fort Vancouver (Portland, USA) à York Factory (baie d'Hudson, Canada). Environ 200 ans après Douglas, l'équipage se lance dans un périple énorme : sur 4 500 km, traverser en canoë d'écorce, du pacifique aux côtes nord du Canada. Il s'agit de suivre les voies d'eau (remonter les rivières jusqu'à leur source puis les descendre jusqu'à la mer, traverser les lacs et marais) et de porter le bateau pour franchir les cols montagneux des Rocheuses. L'entreprise est énorme pour ces contemporains qui doivent réinventer les connaissances de la grande époque des messagers postaux du Canot Express.

 

 

On peut retrouver la remontée intégrale de la Loire en canoë et en solitaire par Sylvain Cordeau (chef d'expédition au Canada) en 62 jours en 2007.

 

Un film a été réalisé à l'occasion de cette aventure. En voici une présentation.

 


BARBERON, Les gorges de la Vienne, 1923 (la Bibli du Canoe)

Les gorges

de la Vienne

 

 

Lucien BARBERON

1923

 

in TCF n°341 1923, p. 14 (6 p)

 

Descente de la haute Vienne par trois canoës et six TCFistes. De Bussy-Varache (après le défilé des Mônards) à Limoges, en quatre jours.

 


BISHOP, En canot de papier de Québec au golfe de Mexique, 2006 (la Bibli du Canoe)

En canot de papier de Québec au golfe de Mexique

 

Nathaniel BISHOP

2006

 

Ed. La Découvrance, 2006

Edition française originale et traduction de Hephell, Plon et Cie, 1879

vente ici

 

Croisière de 2 500 milles en 9 mois de Bishop en solo, en 1874-75 (10 ans après la guerre de Sécession). Parti de Québec en canoë bois, il en change pour un canot de papier au bout de 400 milles, convaincu de la supériorité de cette technique de fabrication. Se fait le plus souvent héberger chez l'habitant mais dort aussi dehors.

"Mon intention était d'étudier les cours d'eau qui se réunissent les uns aux autres en avançant vers le sud, sans faire un seul portage [...]" (p. 10).

 


BOUQUANT & MAHUZIER, Aventures au Tchad - En kayaks sur le Chari et le Tchad, 1949 (la Bibli du Canoe)

Aventures

au Tchad

 

 

Maurice BOUQUANT

& Albert MAHUZIER

1949

 

Ed. de l'Ermite, 1949 (191 p.)

Trois français (Bouquant, Jousse et Mahuzier), accompagnés d'un "boy" Alphonsé, descendent le Chari et traversent le Lac Tchad (Fort Lamy à Bol) en 1948, dans 4 kayaks Hart (cf. photo p. 32). Les hommes sont regroupés par deux dans un biplace qui remorque un bateau chargé de matériel et provisions. Ils ont un moteur qui facilite la progression d'un des deux équipages.

 


CHENU, En canoë, 1928 (la Bibli du Canoe)

 

 

 

En canoë

 

 

 

Charles-Maurice CHENU

1928

 

Ed. La nouvelle société d'édition, 2è éd., 1928 (302 p.)

 

Recueil d'anecdotes vécues à l'occasion de sorties en canoë avec des amis, sur plusieurs rivières Françaises.

 


 

Ed. Susse, 1944 (234 p.)

 


 

Ed. J. Vautrain, 1946 (164 p.)

 

Intérêt de cette édition :

- Illustrations de Dauré.

 

Voir ici (année 1947) la présentation de ce livre par le Touring Club de France.

 


CHENU, La rivière chante, 1949 (la Bibli du Canoe)

 

 

La rivière chante

 

 

Charles-Maurice CHENU

1949

 

éd Julliard, 1949 (224 p.)

 

en cours de lecture...

 

Recueil de souvenirs de descentes de rivières françaises et belges : étangs des Landes, Tarn, Loir, Gave d'Oloron, Rhöne, Ourthe, Ardèche, Allier, Drôme. Chenu y donne de nombreux détail du quotidien des croisiéristes de l'époque.

 


CHENU, Voyages du Pile ou Face, 1949 (la Bibli du Canoe)

 

 

Voyages

du Pile ou Face

 

 

Charles-Maurice CHENU

1945

 

Ed. Susse, 1945 (248 p.)

 

Chenu rapporte les souvenirs de quelques sorties en kayak biplace. Son Faltboot (de marque Kroener avec qui il descend l'Inn) acheté en Autriche, le 'Pile ou Face'.

L'Inn (Autriche) d'Innsbruck jusqu'au Danube à Linz ; la Semoy de Florenville, Belgique, à la Meuse française ; le bas Allier de la Sioule à la Loire ; le Lot ; la Dordogne d'Argentat à Beynac ; la Vah de Roussensco (?) à Pistiany (Piest'any, Slovaquie).

 


CONSTANTIN-WEYER, Le flaneur sous la tente, 1935 (la Bibli du Canoe)

 

 

Le flaneur

sous la tente

 

 

Maurice CONSTANTIN-WEYER

1935

 

Ed. Delamain et Boutelleau, 1935 (223 p.)

 

Les expériences sportives de ce convaincu du sac à dos, autour des sports de plein air : randonnée, alpinisme, canoë, caravaning, camping.

 


DAVY, Le Nil - première descente en kayak, 1957 (la Bibli du Canoe)

 

Le Nil - première descente en kayak

 

 

 

André DAVY

1957

 

éd. Julliard, 1957 (368 p.)

 

En 1950-51, première descente française du Nil en kayak, de sa source à la Méditerrannée, à quelques sections près. André DAVY à la popotte, Jean LAPORTE au matériel, John GODDARD au ravitaillement, dans des kayaks pliants biplaces Chauveau transformés en monoplaces. Sacrée expédition pleine d'inconnues, très bien menée.

 

----------------

 

On peut voir aussi le film (36 min) de leur expédition en trois parties (1957, INA) : 1 ; 2 ; 3.

Intérêts :

- L'illustration animée des pages précédentes. A travers ce film on sent peut-être plus l'intérêt culturel que l'expédition ambitionnait à l'époque que le côté sportif du kayak qu'on peut lui prêter aujourd'hui.

- Le commentaire d'un autre âge.

 

Voir aussi, plus bas, le livre de Jean Laporte, sur cette même expédition.

 


GAUBERT, Canoé quand même !, 1950 (la Bibli du Canoe)

 

Canoé quand même !

 

 

(Docteur) Georges GAUBERT

1950

 

Ed. Havas, 1950

 

Souvenirs compilés au fil de croisières autour de Toulouse.

Histoires courtes et vivantes, qui donnent au livre une bonne dynamique.

Le titre interpelle : "Canoë quand même !". L'auteur y fait référence deux fois. D'abord (p.74), il trinque à la vallée du Lot, à la France et au "[...] plus beau des sports, le canoë... quand même !" Puis la dernière phrase du livre.

On y trouve aussi (et surtout, selon les chapitres) de nombreuses données sur des parcours du sud-ouest de la France ; notamment le Tarn (p. 85) où il donne beaucoup de détails. Reportez-vous à la photo de la table des matières (ci-dessous) si vous voulez savoir de quelles rivières il s'agit. Les notes manuscrites éclairent dans le cas de titre non évocateur.

 


GUMUCHIAN-DARGENT, Rhône, éd. Lire, 1947 (la Bibli du Canoe)

 

Rhône

 

 

Olivier GUMUCHIAN-DARGENT

2006

 

Au lendemain de leur mariage, Olivier Gumuchian-Dargent et sa femme Jacqueline, embarquent sur le Rhône dans leur K2 pliant, le « Jacklyn », et le descendent de Seyssel (en aval du lac Léman) à la Méditerranée. Le récit porte principalement sur la navigation et de nombreux dialogues entre les époux. Ils dorment chaque nuit à l’hôtel local et visitent les sites riverains. Au cours de la croisière, ils rencontrent un équipage suisse en canadienne (Roger et Gisèle).

Gumuchian n’est pas précis dans l’emploi des termes techniques : il nomme son bateau canoë, kayak, dériveur. Il donne l’impression d’être peu expérimenté en matière de kayak bien que disant avoir déjà descendu la Tamise.

Ton humoristique et soigné. Les deux époux se vouvoient.

 


HAFEZ, Unghalak  la quête sauvage, 2017 (la Bibli du Canoe)

 

Unghalak,

la quête sauvage

 

 

Kim HAFEZ

2017

éd. Transboréal, 2017 (1ère 1999) (408 p)

 

Récit très détaillé de son voyage en solitaire en canoë à travers le Canada, direction le Grand Nord. Départ tout près d’Ottawa, destination Tuktoyaktuk, mer de Beaufort. Un an et demi et 7 000 km de rivières et de lacs, de rencontres et de moustiques, de douches aux postes de police ou aux bivouacs, de coups de pagaie et pensées intérieures. « Je vais lutter contre le courant, les rapides, les chutes, les portages, le froid, puis la chaleur et son lot de moustiques. » (p. 244). Une seule tente, un seul canoë, quelques cartes et si peu de dollars. La simplicité pour trouver l’essentiel : l’amour de la vie et des autres.

 

 


HAMERTON, La rivière inconnue, 2006 (la Bibli du Canoe)

 

La rivière inconnue

 

 

Philip Gilbert HAMERTON

2006

 

Ed. Le Canotier, 2006

en vente ici

 

La descente de l'Arroux (affluent de la Loire, Nièvre) en 1866, en canot bois-papier, par un britannique et son chien.

 


JAISSE, Rapides, L'équipage, 1932 (la Bibli du Canoe)

 

 

Rapides

 

 

 

Henri JAISSE

 

1932

 

Ed. de l'équipage, 1932 (158 p.)

 

Roman.

C'est la descente de la Triscale en canoë (le "Lâchez-Tout") par Henri Jaisse et son équipier avant, Jean-Paul.

Ne cherchez pas ce fleuve, il n'existe pas ; hélas !

L'histoire inventée est particulièrement bluffante et poignante sur les derniers chapitres, quand on arrive sur la portion d'eau vive (à partir de la page 79). On s'imagine parfaitement les gorges de la Triscale et ses rapides, ses sauts, passages les plus ardus, ainsi que la maison de la jeune Yette, sur le promontoire des gorges.

 


JAULGONNE, Ho! du canoë, éd. Bias, 1947 (la Bibli du Canoe)

 

 

Ho! du canoë

 

 

 

 

A. JAULGONNE

 

1947

 

Ed. Bias (114 p.)

Préface de Coquereaumont (président du Canoë-Club de France) ; illustrations de Jourcin.

 

Récit enfantin et idéalisé de la pratique du canoë en France. L'histoire commence par un rêve fait par Sylvestre : en 1665, il voyage aux côtés d'une troupe de coureurs des bois, guidée par des Indiens. Puis l’histoire se poursuit en France, où le jeune garçon est initié au canoë, d'abord sur eau plate puis en rivière, avant de réaliser une belle croisière sur Ardèche, Rhône et Méditerranée.

 


LAPORTE, 1ère descente du Nil de l'équateur à la Méditerranée, 1959 (la Bibli du Canoe)

1ère descente du Nil de l'équateur

à la Méditerranée

Jean LAPORTE

1959

 

Ed. Témoignage chrétien, 1959 (336 p.)


Récit d'une expédition de huit mois, première dans son genre : descendre le Nil dans son intégralité, de la source à la Méditerranée, 6 700 km en kayak, en 1950. L'équipe de trois hommes (Jean Laporte, André Davy, John Goddard) descendra tout le Nil en kayak Chauveau. La première difficulté a été pour Laporte, initiateur du projet, de trouver les coéquipiers et de réunir les fonds, le matériel et les autorisations pour traverser tous ces pays. La deuxième difficulté a été de remonter et trouver la source du Nil. Enfin, cette descente incroyable du Nil dans sa quasi intégralité. Laporte regrette amèrement que ses coéquipiers n'aient pas fait tant d'effort pour rapporter plus de vidéo de leur expédition.

 


 

Ed. Témoignage chrétien & Edito service, 1971 (416 p.)

 

Même texte qu'en 1959. Laporte ajoute une expédition sur le Nil bleu en 1962, toujours avec son équipe Suisse.

 


 

Ed. du Rocher, 1981 (420 p)

 

Même texte que 1971.

 

Intérêt :

- La lettre de félicitation du Gal de Gaulle (p. 415).

 


LHOTE, Le Niger en kayak, 194? (la Bibli du Canoe)

Le Niger

en kayak

 

Henri LHOTE

194?

 

Ed. Susse, 1946 ? (176 p.)

 

La descente d'une section plate du fleuve Niger (de Salla-Koïera à Ayorou) en kayak et en solo par un naturaliste en 1939 (?). Lhote a navigué dans un K2 Hart.

 


 

Ed. Susse, 1946 (176 p)

 


LINDEMANN, Seul sur l'océan, 1958 (la Bibli du Canoe)

 

 

 

Seul sur l'océan

 

 

Hanes LINDEMANN

1958

 

Ed. Buchet/Chastel Corrêa, 1958 (232 p)

 

Lindemann a traversé deux fois l'Atlantique en petits bateaux, en solitaire et sans assistance : une pirogue creusée dans un tronc d'arbre en 1955 et un kayak pliant avec balancier (l'année suivante ?). L'aventure à peine croyable de ce docteur allemand qui mit 2 mois pour rallier les Antilles au départ des îles Canaries. 72 jours de plein océan, avec ses tempêtes, ses vents contraires, ses oiseaux et poissons, les avaries et soucis matériels, restrictions en ravitaillement. Lindemann a voulu testé corps et esprit : faim, soif, sommeil, réactions physique et mentale.

 

------------------------

Une vidéo sur une de ses traversées.

 


MALLEN, Victoire sur la Nahanni, Flammarion, 1955 (la Bibli du Canoe)

Victoire

sur la Nahanni

 

 

Pierre-Louis MALLEN

1955

 

Ed. Flammarion, 1968 (268 p.)

 

Bien que ne traitant pas de canotage à l'ancienne, nous présentons ici cette expédition hors norme, sur la rivière Nahanni (versant est des Rocheuses Canadiennes), première intégrale en bateau. Elle nous semble porter l'esprit des explorateurs des temps anciens.

L'auteur rapporte les discussions des quatre membres de l'équipe de Franco-Canadiens (Jean Poirel, Bertrand Bordet, Claude Bernardin, Roger Rochat) ayant pour la première fois descendu cette rivière, dont la cartographie était encore approximative.

 


MATHERON, L'enchantement des rapides, Jusse, 1944 (la Bibli du Canoe)

L'enchantement des rapides

 

 

Robert MATHERON

1944

 

Avec la collaboration de VON ALBER Franz

Ed. Jusse, 1944 (144 p.)

 

Livre exclusivement orienté vers la navigation sportive (naissante) en haute rivière. 3ème partie du livre.

 


MAYNE-REID, Vers l'Alaska en canoë, 1929 (la Bibli du Canoe)

Vers l'Alaska

en canoë

 

 

Thomas (Capitaine) MAYNE-REID

 

1929

 

Ed. Jules Tallandier, 1929 (224 p.)

 

Roman.

Quatre jeunes hommes descendent la rivière Rouge pour se rendre chez un oncle. Accompagnés de leur chien, ils naviguent dans un canoë en écorce. Il leur arrive des aventures de coureurs des bois : ours, pêche, dessalage, chasse... On se reportera aux chapitres IX et X pour y lire la construction d'un canoë en écorce.

 


MUIR, Voyages en Alaska, Payot et rivages, 2009 (la Bibli du Canoe)

 

Voyages en Alaska

 

John MUIR

2009

 

Travels in Alaska, 1915

Ici, éd. Payot et Rivages, 2009 

vente ici.

 

L'exploration des glaciers côtiers du pacifique, à pied, en canoë, à la fin du XIXè siècle.

 


PATRY, En kayak du Gabon au Mozambique, Julliard, 1954 (la Bibli du Canoe)

En kayak du Gabon au Mozambique

 

 

Maurice PATRY

 

1954

 

Collection la Croix du Sud, Ed. Julliard, 1954 (240 p.)

 

La traversée d'ouest en est de l'Afrique en 1951-52, en kayaks pliants, par rivières et lacs de deux jeunes Français, Maurice Patry et Havot.

 


 

Collection Marabout, éd. Gérard et Cie, 195? (160 p.)

 

Intérêt de cette édition :

- Un petit article en fin de livre, pour construire un canoë en papier.

 


 

Bibliothèque Rouge et Or Souveraine, Ed. GP, 1955 (194 p.)

 

Intérêt de cette édition :

- Les illustrations de Auger.

 


RASPAIL, En canot sur les chemins d'eau du Roi, Albin Michel, 2005 (la Bibli du Canoe)

En canot

sur les chemins d'eau du Roi

Jean RASPAIL

2005

 

Ed. Albin Michel, 2005 (352 p.)

 

En 1949, Jean Raspail et trois coéquipiers (Philippe Andrieu, Jacques Boucharlat, Yves Kerbendeau) partent en canot toilé sur les traces du Père Marquette, jésuite missionnaire de Louis XIV. Sur les chemins d'eau du roi est une croisière 4 600 km en six mois et demis, de Trois Rivières (Canada) à La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis), sur les rivières qui servaient de voie de circulation (Saint Laurent, Mississipi) à l'image de ce que vivaient les colons français du XVIIè siècle.

Ce sont de nombreux portages à la remontée, les campements, les moustiques, un ours, quelques autochtones agréables et d'autres antipathiques, la "bible" de Des Rosiers (Les engagés du grand portage), la maxime de Finley "Combien ces rivières seraient moins suggestives, si les Français n'y étaient pas passés les premiers", les réceptions à l'américaine, et la descente enfin...

Ce livre est une subtile imbrication du récit de la croisière de 1949 et de retours en arrière sur l'histoire de l'Amérique de cette époque-là. C'est aussi un hommage à la douce méthode française de colonisation (comparée à l'anglaise)  du Canada et de la Louisiane.

 


RITTLINGER, Dans les écumes de l'Amazone, André Bonne, 1955 (la Bibli du Canoe)

Dans les écumes de l'Amazone

 

 

Herbert RITTLINGER

 

1955

 

Ed. André Bonne, 1955 (240 p.)

Édition originale F.A. Blockhaus, 1938 ?

 

Ce livre est une édition plus complète du suivant : L'Amazone en kayak. Elle comporte plus de chapitres et des photographies.

 

Expédition solitaire en kayak pliant, le Jonas, aux sources de l'Amazone péruvien. Après une longue marche d'approche depuis la côte pacifique pour traverser la Cordillère des Andes, Rittlinger a débuté sa descente sur la source principale de l'Amazone, le Marañon, très haut en altitude (4 500 m). Le fleuve y était torrentiel, dans un décors de haute montagne. Puis, après une semaine de problèmes physiques (probablement dus à l'altitude) il a basculé sur une source secondaire, la Huallaga, plus basse en altitude, cette fois entouré de forêt vierge. Il l'a descendue sur 1 600 km, d'en amont de Tingo Maria à Iquitos.

 


RITTLINGER, L'Amazone en kayak, André Bonne, 1957 (la Bibli du Canoe)

L'Amazone

en kayak

 

Herbert RITTLINGER

 

1957

 

Ed. André Bonne, 1957 (190 p.)

 

Deuxième édition française de ce même périple péruvien.

 

Intérêts :

- Une intervention finale de Jérôme de Liège.

- Les illustrations de Willy Widmann.

 


RITTLINGER, L'aventure noire, André Bonne, 1957 (la Bibli du Canoe)

L'aventure noire

 

Herbert RITTLINGER

 

1957

 

éd. André Bonne, 1957 (298 p)

 

Récit de croisière de l’expédition de Herbert Rittlinger et sa femme Aveckle et un couple Suisse (Bob et son amie Rosie) sur le Nil Bleu (apportant beaucoup plus d’eau que le plus long Nil Blanc) en kayaks pliants (Klepper et Aerius). Leur objectif est de descendre le canyon du Nil Bleu à partir du lac Tana, région très peu explorée.

 

 

 


SAMAZEUILH, Nos croisières en canoë canadien, Picquot, 1933 (la Bibli du Canoe)

Nos croisières en canoë canadien

 

 

Jean SAMAZEUILH

1933

éd. Librairie Raymond Picquot, 1933 (240 p)

 

 

Même édition, avec couverture en dur, illustrée à la main.

 


SAMAZEUILH, Champions  et voyages, L'indépendant, 1953 (la Bibli du Canoe)

Champions

et voyages

 

 

Jean SAMAZEUILH

1953

 

Ed. de l'Indépendant, 1953 (248 p.)

 

Souvenirs sportifs d'un très grand champion de tennis, en tennis (Wimbledon, Roland-Garros), vélo (randonnées) et canoë (randonnées), de 1930 à 1949.

 


SEXE, Croisières en canoë 1908 - 1912, 2000 (la Bibli du Canoe)

Croisières

en canoë

 

Ernest SEXE

2000

 

Ed. Le Canotier, 2000 (128 p.)

en vente ici

 

Les descentes de quatre parcours français par le Docteur Sexe, amoureux de nature, dans son canoë Peterborough. En 1908, accompagné de M. Jacquemin, il a descendu la Vienne et la Loire (de Chauvigny à Ancenis, 216 km en 5 jours) dans le canoë le "Folichon". Par la suite, dans leur beau canoë cedar-rib le "Coquet", il fut accompagné de sa femme. En 1909 sur l'Ognon (de Villersexel à Chalon-sur-Saône, 250 km) ; en 1910 sur le Doubs, la Saône et le Rhône (de Besançon à la Méditerrannée, 625 km en 12 jours) ; les courants et lacs landais du lac d'Hourtin à l'océan Atlantique à Mimizan en 1912 (par les lacs de Lacanau, d'Arcachon, de Cazaux, de Biscarosse, de Parentis, d'Aureilhan et leurs jonctions).

 


 (la Bibli du Canoe)

En canoë 

sur les rivières

du nord

Robert Louis STEVENSON

1994

 

An Inland Voyage, 1878

ici Actes Sud, 1994

Maison d'édition ici.

 

Récit du voyage en canoës de Stevenson et d'un ami écossais sur l'Escaut, la Sambre et l'Oise, d'Anvers à Pontoise. Stevenson navigue sur l'Aréthuse et son ami sur le Cigarette. Ils progressent de jour et s'arrêtent dans des auberges.

Il faut plus y chercher un portrait des Français ruraux de cette époque que des anecdotes de navigation.

 


THIELEN, Au gré des flots, Susse, 1948 (la Bibli du Canoe)

 

Au gré des flots

 

Adolphe THIELEN

 

1948

 

éd. Susse, 1948 (160 p.)

 

Descente du Rhône, de Culoz à Avignon, faite en 1938 par six membres du KCM (Kayak Club de Metz), dans trois kayaks biplaces (Klepper, Pionnier et Hart p. 22). Mais aussi, un court séjour sur le lac du Bourget et 15 jours sur la Méditerranée.

 


De WOGAN, Voyages du canot en papier le "Qui-Vive", 1887 (la Bibli du Canoe)

Voyages du canot en papier le "Qui-Vive"

Tanneguy De WOGAN

1887

 

Ed. Hachette et Cie, 1887 (356 p.)

 

Tanneguy de Wogan écrit ses mémoires de 11 000 km de croisières dans son canot de papier, le Qui-Vive (structure bois comme un groenlandais, et couverture en papier collé). Il partit sur des rivières et lacs d'Europe (Paris - Méditerranée, lacs suisses, source du Danube, Rhin, canaux et mer du Nord, Manche), dans les années 1880. Il fait donc figure de pionnier français en la matière (à l'image de l’Écossais McGregor qui le fit dans les années 1860 et de l'Américain Bishop dans les années 1870).